Politique

Ciney: le PS renie son accord secret avec le MR pour 2018

publié le:20/04/2017 10:34:00 - mis à jour: 24/04/2017 14:51:58

En 2015, PS et MR ont signé un accord de majorité secret pour la législature 2018 - 2024. Le PS a renié mercredi soir son accord pour s'allier avec Frédéric Deville et le CDH.

Les Cinaciens n'auraient jamais dû le savoir. Un accord secret avait été signé entre le PS et le MR en 2014. Au lendemain des élections de 2018, les bleus et les rouges auraient dû se retrouver ensemble au pouvoir à Ciney. Mais mercredi soir, le président du PS cinacien, Pierre Adam et le conseiller Guy Milcamps ont annoncé à Jean-Marie Cheffert que l'accord ne tenait plus. L'ancien bourgmestre PS explique les raisons de ce revirement:

«Nous avons dénoncé l'accord avec Cheffert suite à l'affaire Deville, affaire qui a engendré une révolution au sein du parti. Les membres ne supportaient plus l'idée de s'allier avec ce type-là. En plus, on s'est rendu compte qu'il allait nous manipuler. Il nous a vendu cette alliance en nous disant qu'il ne resterait pas longtemps bourgmestre. L'accord stipulait que Cheffert resterait bourgmestre au lendemain des élections mais qu'il passerait ensuite rapidement le flambeau à Frédérick Botin, qui est un gars bien. Selon cet accord, Frédérick Botin devait devenir bourgmestre durant la prochaine législature! Mais au fil des mois, on y croyait de moins en moins, Cheffert ne céderait jamais sa place. L'accord prévoyait en plus qu'aucun élu actuel ne pourrait glisser d'une liste à l'autre en 2018. C'est clair pour nous: Cheffert préparait l'affaire Deville."

Ce n'est pas un hasard si cet accord a volé en éclat mercredi soir, à la veille d'une conférence de presse organisée par l'échevin Frédéric Deville. Ce jeudi à 18 heures, à la salle Union à Braibant, l'élu MR va communiquer sur son avenir politique.

>> A lire aussi: Deville dirigera une union sacrée "Tous contre Cheffert"

Revoir l'Actu

 

Vivre Ici