Pénurie

Mont-Godinne: on cherche des donneurs de sang réguliers

publié le:14/03/2017 14:29:00 - mis à jour: 16/03/2017 11:02:40

Donner son sang, un geste banal que beaucoup ont déjà fait ou envisagent de faire un jour. Pourtant, le manque de donneurs réguliers est une réalité que les centres  de transfusion éprouvent au quotidien.

La banque de sang du CHU UCL Namur à Mont-Godinne est presque vide. Les premiers mois de 2017 ont été particulièrement critiques pour le centre de transfusion de l'hôpital universitaire.Il y a eu des demandes importantes en chirurgie, couplée à l'épidémie de grippe qui a éloigné du centre de transfusion des donneurs réguliers frappés par le virus explique le Dr Françoise Botson, responsable du centre. Alors plus que jamais, on travaille ici à flux tendu.

Même sur Facebook

Le centre de transfusion bat d'ailleurs le rappel de ses donneurs. Chaque jour, en fonction de l'état du stock, ceux qui sont susceptible de procéder à un don sont appelés par téléphone. Sur Facebook aussi le message est largement diffusé. Une page rassemble d'ailleurs plus de 1200 personnes. Le Docteur Botson met un point d'honneur à répondre aux questions. Objectif: convaincre un maximum de donneurs de venir régulièrement.

Mais les nouveaux donneurs sont également sollicités. Car donner son sang, ce n'est pas difficile. Les démarches sont simples et rapides. Et puis ce n'est pas douloureux.

Sur le site de Mont-Godinne, les travailleurs du CHU forment le plus gros contingent de donneurs. Mais n'importe qui peut venir. Et -toujours bon à savoir- les donneurs de sang peuvent bénéficier d'une place de parking réservée. Pas d'excuse donc pour ceux qui prendraient prétexte de l'ecombrement des parkings du CHU...
Donner du sang, ça prend juste quelques minutes. Quelques minutes qui peuvent sauver des vies. On n'y perd donc pas son temps.

Revoir l'Actu

 

Vivre Ici