Seconde main

Première donnerie à Ciney: c'était la grande foule

publié le:18/03/2017 15:00:00 - mis à jour: 20/03/2017 15:31:34

La salle du CECOCO était noire de monde pour la première édition de la donnerie à Ciney. Vendredi, des donateurs venaient déposer des objets. Samedi, le grand public pouvait les emporter gratuitement.

Certains faisaient la file depuis une heure devant l'entrée du CECOCO. A 10h pile, les portes se sont ouvertes et tout ce petit monde s'est engouffré. Un public courtois malgré la masse. Selon l'organisation (Ville de Ciney - Service Environnement), il y avait environ 1000 visiteurs rien que sur la première heure.

"Avec les bénévoles, explique l'échevin de l'environnement Frédéric Deville, on a eu peur au niveau de la cohue ou peut-être de l'agressivité des gens. Mais tout s'est vraiment très bien passé. On a fait rentrer les gens par vagues de 200, 250. Ils ont accepté ce système, d'ailleurs, on n'aurait pas pu en mettre plus, avec la superficie disponible."

L'esprit de cette activité était à la fois de donner plusieurs vies aux objets et de renforcer les rencontres et le tissu social.

Le principe de la donnerie s'étalait sur deux jours. Vendredi, la population venait donner les objets dont ils ne se servaient plus. Ils étaient ensuite triés par une vingtaine de bénévoles. Samedi, on ouvrait les portes à tous ceux qui désiraient chiner gratuitement. Dans le public on retrouvait plusieurs profils. Collectionneurs, simples curieux ou amateurs qui venaient avec un but précis. Pour certains, les jeux de société, pour d'autres, les outils de jardin ou les porcelaines.

Pour une première édition, le public a clairement répondu en masse, et avec le sourire en général. Parmi les bémols, une visiteuse nous a confié avoir trouvé les tables de présentation trop rapprochées, ce qui rendait le passage difficile, vu le public nombreux. Un internaute estime, lui, que certains dans le public faisaient le plein de plusieurs sacs dès l'ouverture, en vidant de ce fait trop vite la salle.

Nicolas Lembrée, Journaliste
nicolas.lembree@matele.be

Revoir l'Actu

 

Vivre Ici