Sécurité à Dinant

Speed marathon: un conducteur sur 6 flashé dans la Rue Saint-Jacques

publié le:19/04/2017 17:44:00 - mis à jour: 24/04/2017 14:53:11

C'est déjà le 7e Flash marathon en Belgique. 140 zones de police participent à l'opération lancée par la police fédérale. Parmi elles: la zone Haute-Meuse. Et sur certains axes, le constat est alarmant.

La zone de Police Haute-Meuse est l'une des 140 à participer à l'opération Speed marathon - ou Flash marathon - de la police fédérale. Pendant 24h, deux voitures sillonnent les communes de Dinant, Yvoir, Anhée, Onhaye et Hastière. Mercredi matin, pendant l'heure de pointe, le véhicule radar a constaté que plus d'un conducteur sur six était en infraction. Alain Denayer est le responsable du service circulation:

"Depuis ce matin, ça n'arrête pas. On a contrôlé pendant une bonne heure. Nous avons constaté le passage de 770 véhicules, dont 130 se trouvaient en infraction."

La zone de l'axe Saint-Jacques est évidemment particulièrement délicate. Le carrefour avec la rue du Pont d'Amour est connu pour être accidentogène. D'autres axes sont plus calmes, c'est le cas de la route de Philippeville, en milieu de matinée. Ici, c'est la police de la route qui est venue avec son radar.

"C'est une collaboration. Il y a un radar du fédéral qui vient travailler sur notre zone, aux différents endroits où je vais les envoyer."

Les cinq communes de la zone Haute-Meuse seront ainsi contrôlées jusqu'à jeudi, 6h du matin. Après quoi les données seront envoyées à la police fédérale qui réalisera des statistiques au niveau belge. L'opération est avant tout destinée à changer les comportements des automobilistes de manière positive.

Nicolas Lembrée, Journaliste
nicolas.lembree@matele.be

Revoir l'Actu

 

Vivre Ici